Traditions et Coutumes

La phrase célèbre : ... « Something old, something new, something borrowed, something blue », est une coutume anglaise de longue date...

« Something old » veut dire que la mariée doit porter quelque chose d'usagé, ce qui signifie que le mariage s'inscrit dans une continuité, dans l'histoire.
« Something new » veut dire que la mariée doit porter quelque chose de neuf, ce qui signifie que le mariage est tourné vers l'avenir.
« Something borrowed » veut dire quelque chose d'emprunté, ce qui signifie que le mariage est accepté.
« Something blue », parce que le bleu a toujours été la couleur de la fidélité, contrairement au jaune qui est celle de l'infidélité.


Votre robe de mariée

C'est bientôt le grand jour, celui dont vous rêvez depuis que vous êtes toute petite. Il ne faut donc pas lésiner sur les détails. Et la robe est sûrement l'élément le plus important !
Vous avez peut-être une petite idée de ce que vous désirez comme style de robe, du budget que vous voulez y consacrer, des bijoux que vous souhaitez porter, mais voici quelques conseils pour faciliter votre recherche :

  • Prenez de l'avance : Magasinez votre robe au moins six mois avant la date de votre mariage. Vous aurez ainsi plus de temps pour en essayer plusieurs (on recommande pas moins d'une quinzaine!)
  • Soyez préparée, cherchez le coup de coeur : Ayez une idée claire de ce que vous désirez. Faites des recherches sur Internet, découpez des photos dans les magazines, dessinez des croquis.
    Quels sont vos envies, vos goûts personnels? Quelle robe vous allume lorsque vous feuilletez une revue de mariage ou naviguez sur Internet? Qu'est-ce que cela évoque en vous? Quel est le thème de votre mariage? Comment imaginez-vous votre robe de mariée? Désirez-vous un look plus romantique, exotique, classique, urbain...?
  • Une alliée honnête : Parcourez les boutiques avec une amie qui aura la franchise de vous dire ce qu'elle pense de la robe de vos rêves !
  • N'oubliez pas votre bien-être! : Quand vous achetez votre robe, pensez aussi à votre confort. Ce n'est peut-être qu'une journée, mais justement, si vous souffrez durant ce qui devrait être le plus formidable événement de votre vie, est-ce que ça en vaut la peine? Il se fait aujourd'hui de très belles robes qui ne vous empêchent pas de respirer... Plus la peine de souffrir pour être belle!
  • Sortez des sentiers battus :N'hésitez pas à essayer de nouveaux styles et de nouvelles couleurs; peut-être que vous tomberez encore plus en amour avec une robe dont vous n'estimiez pas du tout le genre et qui, du coup, vous séduit encore plus que celle dont vous rêviez dans vos songes les plus chers.
  • Soyez prévoyante :N'oubliez pas de prévoir du temps et du budget pour les retouches.

Si vous êtes superstitieuse, vous serez heureuse de connaître la définition de quelques couleurs :

  • Le blanc = virginité
  • Le rouge = amour et joie.
  • Le gris = les voyages
  • Le vert = la fertilité et la pudeur
  • Le gris = les voyages
  • Le doré = l'engagement


Les traditions

La robe de la mariée : Si la plupart des futures épouses choisissent le blanc depuis le 16e siècle, la robe blanche est largement répandue puisqu'elle symbolise la virginité.
Le marié : Une des traditions qui subsiste encore aujourd'hui consiste à éviter que le marié voit la robe de sa future épouse avant leur mariage. Cela leur porterait malheur.


  • Le chapelet : Selon les croyances, il serait de bon augure de suspendre un chapelet à sa corde à linge la veille du mariage pour demander une température clémente pour les noces.
  • La jarretière : Si l'on fait un bref survol historique, la jarretière était porteuse de pouvoirs chamaniques, contenait les fées de la féminité ainsi qu'une amulette magique. Plus tard, elle aurait symbolisé la virginité.
  • La bague : Savez-vous pourquoi on porte l'alliance à la main gauche ? En Égypte ancienne on croyait que la veine de l'amour, qui mène directement au coeur, y passait? Certains disent plutôt que la tradition proviendrait de l'Église du 12e siècle; les prêtres choisissaient ce dernier doigt après avoir béni un par un les doigts des époux en proclamant « Au nom du père, du fils et du Saint-Esprit ».
    L'alliance, comme son nom l'indique, unit le couple pour le meilleur et pour le pire. Elle est sobre, en or ou en argent et parfois sertie d'une pierre, souvent le diamant, qui est symbole de pureté et d'engagement.
  • La première danse : C'est, bien sûr, aux nouveaux mariés d'ouvrir la danse sur une pièce romantique. Le marié devra toutefois s'absenter pour danser quelques instants avec sa nouvelle belle-mère, ensuite avec sa mère pendant que sa femme dansera successivement avec son beau-père et son père. Les témoins et familles proches participent à la première danse alors que les autres invités seront appelés à les rejoindre seulement au deuxième morceau.
  • Les fleurs : Le bouquet de fleurs de la mariée a bel et bien conservé une place de choix. Originalement, il symbolisait la fécondité. Aujourd'hui, il sert plutôt de touche personnalisée à la robe. Chaque fleur ayant leur symbolique, il faut prendre garde à celles qu'on choisit! Les roses représentent l'amour, les marguerites, l'innocence, le lys, la pureté, le lilas, la tendresse, le lierre, l'amour éternel. Surtout, évitez les oeillets qui portent malheur!
  • Le riz, les confettis, les colombes : Le lancer du riz est une tradition qui consistait à envoyer des « graines » sur les époux pour leur apporter force, abondance, fécondité et fertilité. Les confettis et les pétales qui les remplacent aujourd'hui ont aussi comme symbolique d'éloigner les mauvais esprits et d'apporter chance et bonheur au couple. L'envol des colombes qu'on libère représentent, quant à elles, des couples fidèles et monogame.
  • Le lancer du bouquet : L'éternel lancer du bouquet! Un des rituels les plus connus et aussi l'un des plus amusants : sans regarder, la mariée lance le bouquet dans l'assistance féminine et la célibataire qui l'attrape devrait, en principe, se marier dans l'année.
    La tradition de lancer du bouquet vient de très loin. Au départ, ce rituel voulait qu'on dérobe un soulier à la mariée. Cela lui donnait de la difficulté à marcher, à courir, et donc à commettre l'adultère. On s'assurait ainsi de sa fidélité. Il fût même un temps où on lançait le soulier dans l'assistance. Cela a dû donner lieu à des événements fâcheux puisque avec le temps, la tradition du lancer s'est tournée vers quelque chose de plus léger, soit le bouquet. Selon cette tradition, après le mariage, la mariée devient une source de fécondité. En lançant le bouquet, la jarretière ou le soulier dans l'assistance, la mariée partage donc sa fécondité avec celle qui l'attrapera. Mais il n'est pas obligatoire de le lancer seulement aux femmes qui ne sont pas mariées!
  • Les dragées : Une légende grecque associe l'amande à l'amour. D'ailleurs, dans la Grèce Antique, on trempait les amandes dans du miel avant de les manger. Tranquillement, cette recette s'est transformée en dragée. Au début du 13e siècle, on donnait des dragées aux femmes enceintes pour porter chance à leur grossesse. Aujourd'hui, les dragées symbolisent la santé, l'amour et la fécondité pour les jeunes mariés et sont offertes aux invités en guise de souvenir.